Anecdote de l’avent… après Noël!


 

Je vous emmène au coeur de la Cordillère, la chaîne montagneuse du Nord des Philippines.  Nous sommes quelques jours avant Noël, sous la pluie.  La région subit alors les contre-coups d’un typhon s’étant abattu au sud du pays.

Les philippins, en grande majorité chrétiens, fêtent Noël.  Des décorations ornent les maisons et les commerces; on y voit des pères Noël, des sapins, des petits reines et même, étonnamment, des bonhommes de neige!

Nous séjournions dans une petite auberge, malheureusement très peu charmante, dans le village de Banaue.  J’étais tranquillement enfouie dans les bras de Morphée, lorsqu’une musique forte me sortit brusquement de mon doux sommeil.  J’ouvris péniblement les yeux, il faisait encore nuit.  Quelques secondes suffirent pour me rendre compte que la puissante musique ne provenait pas de la chambre d’à côté mais bel et bien de l’extérieur, et envahissait certainement tout le village.  Des hauts-parleurs hurlaient les paroles d’un hymne religieux: « Oh my Lord, Oh my Lord ».  Je tendis ma main jusqu’à mon téléphone: 4h00 du matin!

Des réveils inusités à l’aurore ou même en pleine nuit, ça nous était arrivé à maintes reprises ailleurs dans le monde.  Un appel à la prière provenant de la Mosquée en Jordanie… des chants bouddhistes à l’aube, au Cambodge… des bruits de tambours en Turquie, prévenant qu’il ne reste que quelques minutes avant le début du jeûne quotidien du Ramadan… jusqu’aux nouvelles politiques, crachées à tue-tête par la radio publique dans les rues de Hanoi, au Vietnam… sans oublier les cris des geckos et les chants de coqs, qui partout en Asie se font entendre jour et nuit… et j’en passe!  Je pris donc mon mal en patience, me disant que la chanson se terminerait dans les prochaines secondes et que je retournerais doucement dans le monde des rêves.

Telle ne fut pas ma consternation lorsque les quelques secondes de silence à la fin de la chanson furent suivies… de la très célèbre Feliz Navidad!  Et c’est ensuite pas une, pas deux, pas trois, mais bien treize chansons de Noël qui se sont enchaînées.  Comme j’étais maintenant bien réveillée, j’ai eu tout le loisir de les compter!  La musique provenait de la petite église du village qu’il nous était possible d’apercevoir de notre chambre d’hôtel.  Inutile de dire qu’à cette heure, il n’y avait pas foule sur le parvis!

Chaque cantique était espacé de quelques secondes de silence qui nous laissait espérer qu’il s’agissait enfin du dernier.  Jingle Bell, Minuit Chrétien en philippin, We Wish You A Merry Christmas… On a même eu droit à Petit Papa Noël en français!!!!  Tout cela pour une demi-heure de « pur bonheur »!  Pour ma part, le bonheur est plutôt survenu lorsque le silence a de nouveau envahi le village… Oh My Lord!

5h30.  Ça recommence.  Encore.  Pour un autre 30 minutes.  J’imagine que c’était pour les habitants qui avaient par miracle échappé à la première représentation…

Plus tard, au déjeuner, la serveuse nous expliqua que le « Oh my Lord » est un rituel quotidien du village.    Les chansons de Noël, elles, n’ont été ajoutées qu’hier (chanceux que nous sommes)… ce serait ainsi jusqu’à Noël… J’avais déjà hâte au lendemain matin…que dis-je, à la nuit prochaine!

La scène a effectivement recommencé le lendemain.  Aussi agréable que la première fois.  En fait, ceux qui me connaissent bien savent peut-être que je suis loin d’être la plus grande fan de chansons de Noël… alors si en plus vous les faites jouer à tue-tête en pleine nuit!

J’ai peine à imaginer une telle scène survenir au Québec et se répéter à chaque jour, même pour Noël. Je devine la réaction des gens si un curé décidait d’imposer un rituel semblable à ses paroissiens!

Voyager c’est aussi ça; vivre des moments cocasses, parfois irréels, parfois frustrants, qui seraient impensables chez nous.   En Asie, où la densité de la population est très élevée, il est surprenant de voir à quel point les gens cohabitent sans s’offusquer de ce que fait son voisin.  On tolère beaucoup plus facilement le comportement d’autrui, alors qu’un occidental aurait tôt fait de se sentir brimé.  Une belle leçon de tolérance!

Mais tout de même… des chansons de Noël à 4h00 du matin… vraiment?

Raphaëlle

l

Catégories :Philippines

1 commentaire

  1. Très étonnant de voir comment la culture occidentale voyage et imprègne les moeurs asiatiques…

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :