Raphaëlle


23022013-_DSF1557

Jeune femme curieuse et réfléchie, j’aime découvrir, contempler et goûter aux saveurs du monde qui m’entoure. Si on me dit sage, il y a toujours un brin de folie qui m’accompagne… Comme dans ma décision de partir autour du monde pour une année!

Ma passion des voyages m’est venue sur le tard mais elle fait maintenant partie intégrante de ma vie.  J’étais loin de soupçonner toute la place que cette passion prendrait chez moi.  Ainsi, il m’est désormais difficile de ne pas faire rimer vacances avec voyage!  J’y prend plaisir sur place, bien sûr, mais tout autant avant le départ, en rêvant et préparant mon périple.

Voyager implique pour moi de laisser derrière ses façons de vivre et ses habitudes afin de s’immerger dans de nouvelles cultures et profiter à plein de ce qu’elles ont à nous offrir.  Cela nécessite une confiance en la vie et parfois même une certaine dose de courage.  Voir le monde peut bousculer nos valeurs et nos croyances mais toujours au profit d’une plus grande ouverture d’esprit.

Durant la dernière année, la vie m’a fait grandir et réfléchir énormément.  Prenant conscience plus que jamais de sa fragilité, une urgence de vivre m’a soudainement frappée.  J’ai alors proposé à mon amoureux de réaliser un rêve mille fois évoqué lors de discussions frivoles.   Pourquoi ne pas partir en voyage pour un an autour du monde?  Mon cher complice de voyage s’est empresser d’accepter!  Cette fois, plutôt que de se dire qu’un jour on devrait, nous avons choisi de nous dire « Pourquoi pas maintenant? ».

À bientôt 34 ans, je réalise que les années passent rapidement et que nous oublions trop souvent de goûter à la vie et d’en savourer chaque instant.  Bien que je sois une personne souriante et enjouée, il m’arrive moi aussi de ressentir le poids du stress et de la routine.  Je demeure convaincue que nous pouvons apprendre à vivre autrement.  J’en ferai donc mon défi pour la prochaine année!

3 comments

  1. J’ai juste envie de partager avec toi cette phrase d’André Gide qui, je pense , correspond pas mal à votre démarche : « l’homme ne peut découvrir de nouveaux océans tant qu’il n’a pas le courage de perdre de vue la côte » »

    J’aime

  2. Raphaëlle, tu es une femme d’inspiration, qui me donne toujours le goût d’en connaître davantage. J’ai très hâte de te lire et de me faire rêver. Merci d’être comme tu es.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :