Street art, Chinatown, trishaws: le charme de la Malaisie en quelques mots…


Devant quitter l’Indonésie au terme de notre visa de 30 jours, nous avons décidé d’aller voir un peu ce que la Malaisie avait à nous offrir.  Nous avons particulièrement apprécié la ville de Melaka et celle de George Town sur l’île de Penang, entre autres pour leur Chinatown riche et authentique.   George Town est aussi réputé pour son célèbre Street Art.

En effet, c’est au coeur de la ville que l’artiste lithuanien Ernest Zacharevic a peint ses oeuvres sur des bâtiments soigneusement choisis, en les combinant à des objets bien réels.  Éparpillés dans la ville, on les retrouve aussi bien sur la rue que dans des ruelles.  Les murs faisant office de toiles font à mon sens aussi partie de l’oeuvre, de par leur caractère, leur histoire et leurs couleurs.  Partout dans George Town on peut  admirer des bâtiments chargés d’histoire chinoise et coloniale.  Les années et les intempéries détériorent peu à peu les oeuvres, ajoutant pour le moment à leur cachet bien qu’on les voit s’effacer tranquillement.

 

Voici un petit diaporama de nos oeuvres préférées…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

La beauté des bâtiments justifie à elle seule la visite.  Par leurs couleurs variées, délavées et usées par le temps, chaque mur est unique.  Les fenêtres sont recouvertes de volets en bois vieillis, des signes chinois et des lanternes ornent leur façade.  Quoique le tourisme amène peu à peu de la modernité, on sent une véritable volonté de conserver l’héritage de leurs ancêtres.  On peut notamment en apprendre beaucoup sur l’histoire de George Town en lisant les oeuvres en fer forgé dispersées aux quatre coins de la ville.

 

 

 

Une promenade à travers George Town nous transporte à l’époque des clans chinois.  Entre 1850 et 1950, la Malaisie a connu une immigration chinoise massive.  Il n’est donc pas surprenant de voir autant leur influence dans la ville, tant au niveau de l’architecture, que dans le grand nombre de temples.  La cuisine chinoise tient elle aussi une place importante.  Les hawkers, petits kiosques de street food, sont dispersés à travers le Chinatown et sont très fréquentés par les habitants.  Nous avons pu y déguster toutes sortes de spécialités chinoises pour quelques dollars.

Le Chinatown s’étend aussi jusqu’au bord de l’eau, où l’on retrouve les Jetty, de petites maisons bâties sur pilotis, vestiges de l’époque où le port était l’un des plus prospères au monde.  La communauté chinoise s’était alors établie autour du quai.  Le quartier est encore aujourd’hui très vivant et intéressant à parcourir.

 

 

Le Chinatown de Melaka vaut aussi le détour pour ses superbes temples.  Mais ce sont surtout les trishaws qui y circulent qui constituent sa plus singulière curiosité.  Si les trishaws sont présents dans de nombreux pays d’Asie, ils se démarquent ici par leur côté kitch poussé à l’extrême!  Ils sont décorés avec une abondance de lumières, néons, toutous et d’images, autour d’un thème comme les super-héros ou les personnages de Disney.   Des hauts parleurs projettent une musique à tue-tête lorsqu’ils circulent, souvent à la queue leu-leu.  Imaginez le capharnaüm!  Tenant à nos tympans, nous nous sommes contentés de les regarder passer.

N’ayant jamais visité la Chine, nous avons trouvé agréable cette courte immersion au coeur de leur culture.  Melaka et George Town sont charmantes à visiter et valent à coup sûr d’y passer quelques jours.

 

Raphaëlle

Catégories :Malaisie

1 commentaire

  1. À des goûteurs de vie très courageux,

    Nous avons été fascinés par tout ce que vous nous avez présenté! Quelles expériences!
    Nous vous souhaitons une suite de découvertes des plus satisfaisante en espérant que nous pourrons en partager une petite portion.
    Merci pour tout ce que vous nous faites découvrir. Votre expérience du durian grâce à votre description, était particulière et vous avez été bien courageux, bravo!
    Des saluts du Québec,
    P.S. J’imagine que vous avez entendu parler du carnage de Paris vendredi dernier. Nous sommes bouleversés par cette violence gratuite sur une population jeune, (moyenne 30 ans) plus de 130 morts et 350 blessés, certains gravement.

    Donc profitez bien de ce beau voyage en Orient.

    Bisous Suzanne

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :